1/2 Finale Garçons
Ce 10 décembre 2004, place à la Demi-Finale Garçons ! Elle sera sous le signe de l'amour...
Grégory et Mathieu ont 2 heures 30 pour convaincre le public de leur offrir un billet pour la grande Finale.

L'Hymne ouvre donc le bal avec Hoda et Lucie, ambassadrices de nos deux académiciens en concours.

Le gagnant de cette quatrième promotion se trouve parmi ces quatre-là. Verdict le 22 décembre prochain.

 

Premières notes de la soirée, Je Ne Suis Pas Un Héros.

 

Nos demi-finalistes réalisent l'enjeu de ce quinzième prime-time. La compétition existe bel et bien, même si l'amitié et la solidarité ne lui ont laissé que peu de place depuis le début de l'aventure.

Les voix sont fatiguées, comme les organismes, très sollicités depuis trois mois marathoniens.
Toutefois, on demeure admiratifs devant les performances de Grégory. Ce garçon a une faculté d'interprétation étourdissante. Toujours le geste adéquat. Toujours l'oeil vif et conquérant.

On a envie d'être optimistes. Les titres de Balavoine ont merveilleusement réussi à notre protégé jusqu'ici !
Petit tour dans le public et Greg ne résiste pas à enlacer sa maman et sa petite soeur Leslie. On sait toute la force qu'Il puise en elles.

Pourtant, ce soir, Il est soumis pour la première fois au vote du public. Alors on tape 1. Go Go Go !

 

Au cours d'une vidéo de présentation des deux garçons encore en lice, Grégory l'affirmera:

"La volonté, la rage. L'envie, je l'ai !".

Des mots convaincants tant ils reflètent son parcours depuis le 3 septembre dernier.

Malgré l'épuisement, malgré la tension et une charge de travail crescendo, notre candidat n'a jamais failli. Il a surmonté toutes les épreuves, étape par étape, avec ténacité et humilité.

 

On n'imagine pas que l'aventure puisse s'arrêter là, ce soir.

 

Nouveau challenge. Grégory, au centre du plateau, va interpréter Vivo Per Lei.


Le début est difficile. Il s'engage trop tôt. On apprendra plus tard qu'Il n'a pas eu de retour de son dans l'oreillette au début de la chanson.

 

Fausse note vite oubliée au fil de la prestation auprès d'Hélène Ségara. C'est elle d'ailleurs qui le remet en piste, du fond de scène, en lui murmurant l'entame du couplet. À travers l'écran, le téléspectateur ne s'en aperçoit pas.

 

Charmeur Grégory, lorsqu'Il accueille la belle Hélène à ses côtés, prise de main et baiser délicat. Un instant de douceur qui nous suspend à ses lèvres le temps de ce titre magnifique.

 

La rage de chanter se lira ensuite dans ses yeux, s'entendra dans sa voix.

Il chante l'amour avec passion. Comme une évidence, "La musique lui a donné les clés du ciel qui lui offre enfin les portes du soleil".

 

Son étoile est là, tout près. Il n'a plus qu'à la saisir...

Des termes qui reviendront plus tard dans la soirée.

Dernière note. Le duo nous a tenus en haleine. Et les quelques imperfections, sans doute liées au stress de notre élève, sont très vite balayées, oubliées.


Au final, on ne retient que l'émotion et la connexion entre ces deux-là, qui se reproduiront plus tard, ensemble, sur de nouvelles scènes.

 

 

Autre décor maintenant. Velouté. Grégory nous transporte sur une autre planète.

La sienne. Celle du Petit Prince.

Il interprète là, élégant dans son habit d'apparat, Je Sais Pas de Céline Dion.

Un tableau magnifique. Pur. Greg "envoie". Il soigne sa prestation. Justesse, précision, émotion. Sa voix nous offre une palette haute en couleurs, des plus douces aux plus vives.

 

On est conquis, literralement, définitivement.

 

Les chansons s'enchainent sans répit. Et juste avant de remonter sur scène, Grégory réalise en image l'effervescence qu'Il suscite dans sa Savoie. De Sonnaz à Chambéry, du Club de Basket de Challes-les-Eaux au Mambo Rock, au sein même du Collège Saint-François qui L'ont vu grandir, tous sont mobilisés.


S'adressant à son frérot, Leslie Le supportera, souhaitant fort "que la chance soit avec Lui".
Quant à Laurence, sa maman, c'est tout en douceur qu'elle portera son fils:

"Mon Titi, tu vas la décrocher ton étoile. Parce que tu le mérites vraiment. Tu es un grand bonhomme. Tu as un grand coeur. Et je t'aime".

Allez... pour "laisser Grégory chanter et aller au bout de ses rêves, on vote pour Le sauver !" Encore et encore on tape 1 !

À présent, c'est sur L'Hymne à l'Amour, issu du répertoire de la charismatique Edith Piaf, que Grégory donne la réplique à Nolwenn Leroy, gagnante de la Star Academy 2.

 

Il ne s'agit plus là d'élèves, mais bien de deux artistes incontestablement talentueux, aux voix puissantes et harmonieuses.
Un instant délicieux qui souffle l'amour, la délicatesse et la sensibilité. Ils ne cherchent pas à faire du Piaf. Ils interprètent, yeux dans les yeux, l'une des plus belles chansons d'amour de la variété française.

 

On a tous envie d'aimer à cette seconde.

 

Après cet instant de bonheur pour nos oreilles, notre favori est encore à l'image.

La Prod a réalisé un montage de quelques unes de ses performances. L'intitulé est éloquent : "Il a déjà tout d'une star - de la voix - de la sincérité - du charisme - de l'émotion".


Grégory est décrit comme un acrobate de la voix. On Lui voue un état de grâce, une générosité à fond. Autant d'expressions qui Le dépeignent, semaine après semaine. Un flash back sur un élève déjà Artiste.

L'heure avance. Les votes se poursuivent en coulisses.

 

Les quatre demi-finalistes nous offrent la dernière chanson qu'ils ont enregistrée en collégiale, Adieu Monsieur le Professeur, comme un signe très évocateur d'une aventure qui touche à sa fin. Et comme pour honorer ceux qui leur ont tant appris, ils entrainent leurs professeurs au centre de la scène.

Ceux-ci sont sans nul doute fiers de leur parcours, individuel comme collectif.


Après plus de trois mois de travail intense, le verdict va tomber.

Greg et Mathieu attendent les mots de Nikos. Regards, acolades. Ils savent l'enjeu du résultat détenu dans l'enveloppe.

Le public scande le nom de Grégory comme pour Lui donner de la force, Le rassurer. Il lui adressera d'ailleurs, en fin d'émission, un message à la hauteur de son soutien.

Nikos tarde à annoncer le nom du premier finaliste. La tension est toujours plus perceptible sur le visage des garçons.

 

Et enfin... "GRÉGORY!!!"


C'est Lui qui est plébiscité par les téléspectateurs pour regagner le Château avec Hoda et Lucie. Il est finaliste.
Il dessine alors du bout du doigt un coeur face à la caméra. On reçoit la force de ses sentiments à travers l'écran.

 

On est fiers, on est fans de Grégory. De son talent certes, mais de sa personnalité aussi. Il est désormais à une marche du sacre. Son rêve est accessible.

Après une telle émotion, les mots de la fin lui appartiennent...

 

 

 

"Pour moi, être ici est une chose exceptionnelle. Je suis ici parce que la scène c'est ma vie. Tout simplement. Il n'y a pas d'autres mots. Je suis là pour vous donner du bonheur. J'ai des choses à partager avec vous. Je vous aime déjà tellement fort !".

 

Tout est dit.