"Tellement fière de le soutenir"
Paris Olympia, le 30 mai 2006

Désolé d'avance si je ne trouve pas les bons mots mais je suis encore sur mon nuage et pour longtemps je crois…

Alors, arrivée dans Paris vers 17h15, ensuite on regarde le plan.
Et là on arrive en voiture devant l'Olympia, et puis déjà première émotion de la soirée (enfin de l'après-midi), je n'ai pu retenir mes larmes. Ces lettres rouges, déjà vues en photo mais là, écrit en gros GRÉGORY LEMARCHAL, déjà gros coup au cœur, j'en tremblais de partout.
Fière, tellement fière de le soutenir.
[…]

Avant d'entrer dans la salle même, boutique. Programme, wouah ça donne déjà un avant-goût du show auquel on va assister.
Là j'entre et je me rends compte qu'en fait, le rang 11 c'est vraiment près, je pensais que l'Olympia était beaucoup plus grand.
[…] les lumières commencent à baisser donc tout le monde va s'assoir.

Première partie, vraiment magnifique. Lucie Silvas, très gentille, très généreuse. Et sa voix ! Franchement, c'était très agréable.
Entracte, on attend, on se fait des petits signes entre Grégoryens. Que de belles rencontres grâce à Greg.

Et là les lumières s'éteignent, on devine l'intro de "Je deviens Moi" et ça démarre, impossible de raconter comment j'ai vécu la première chanson puisque je me suis mise à pleurer, l'émotion, le stress retombé, l'excitation de ces derniers jours. Je sais pas. Toujours est-il que j'y étais et que c'était magnifique.

Je suis encore un peu "sous le choc" et donc je ne me rappelle plus exactement l'ordre des chansons. Je ne peux pas décrire toutes les chansons car chacune avaient son émotion, son punch. Je me suis retrouvée dans toutes.
"Nos fiancailles" fut un très beau moment, je ne connaissais pas la chanson et là, de la découvrir chanté par Grégory, quel moment.
"Aussi libre que moi" magnifique, j'ai complètement oublié qu'elle était de Calogero, il s'approprie tellement les chansons.
Des moments de complicité avec le public sur "Écris L'Histoire", "Je suis En Vie", "Fais-moi Un signe".
Le superbe duo avec "Même Si" lorsque après les banderoles "Des 4 coins de la France, on t'aime." Des moments de grâce et d'émotion sur "Pardonne Moi", "Mon Ange".
Plus un bruit lors de l'interprétation de "À Corps Perdu".
Et le feu complet, public en délire sur "Show Must Go On" … C'était à fond, c'était grandiose.

Ensuite, le salut. J'espère le rappel, je suis même sure qu'il y en aura un. Effectivement après quelques minutes, Greg revient sur scène chanter "Je T'écris". Très très beau moment, magnifique.

Et là les lumières se rallument, c'est déjà la fin. La fin d'une date que j'attendais depuis tellement longtemps, qu'on attendait tous depuis si longtemps. Je reste assise, je n'ai pas envie de quitter ce monde, je me sens tellement bien ici...
Finalement, obligée je me relève, je regarde la scène ou le rideau était refermé et je me dis que je suis vraiment fière d'être là. Pour Lui.

Je voulais juste dire un Grand Merci à Grégory bien sûr. Et aussi à ses musiciens, tous les gens qui travaillent dans l'ombre et que Grégory a eu la générosité de citer, Lucie Silvas de nous avoir offert une si belle première partie et un duo magnifique. Et puis tout le monde présent dans la salle hier car l'ambiance était vraiment au top.

Je finis là mon très (trop) grand résumé en disant que nous n'écrirons jamais la Fin..

Bisous à tous,


Morgane, le 31 mai 2006