La première !
Longjumeau, le 9 mai 2006

Voilà mes mots... Je me dis qu'il en existe alors vraiment un, quel qu'il soit, pour avoir apporté sur cette Terre un être aussi illuminé parmi nous, un petit goût de Paradis, de fraîcheur, et de lumière, une saveur alléchante qui ne peut s'empêcher d'enfler nos narines lorsque cette silhouette si familière apparaît sous nos yeux...

Mais qu'est-ce? Qui est-il? Où sommes-nous? Déjà? Oui déjà, moi qui comptais les jours et m'imaginais un brouillon furtif de ce que serait cette avant-première tant attendue... Me voilà, devant THE scène, assistant au "face à face" entre un public uni par la même passion exaltante et un Artiste au cœur battant, au summum de l'excitation.

Que dire de ce moment où les lumières se sont tout à coup éteintes, laissant battre 900 cœurs à l'unisson et plongeant notre empressement dans un sentiment de stress, de "boule au ventre", de "bonne" adrénaline ... Les instruments qui commencent à jouer, les projecteurs qui s'agitent, les pieds qui trépignent, les secondes interminables qui s'écoulent avant l'entrée... Et quelle entrée! Tonnerre d'applaudissements, de cris de joie et d'émotion, cœurs et visages qui sourient à la vue de ce simple homme qui pourtant représente et suscite tellement chez chacune des personnes présentes...

GRÉGORY LEMARCHAL qui devient LUI ...

Que de bonheur, palpitations, émotion, ces chansons si chères et tendres que nous redécouvrons sur des notes et vibratos différents, ces reprises, ces surprises, ce sourire, cette VOIX, ce regard, cette rage, cette envie, ce PARTAGE et surtout bien évidemment, CE PROFESSIONALISME...

Paradoxalement, je fus comme abasourdie par ce TALENT, certes j'en connaissais déjà la valeur, mais il a creusé encore plus loin que je ne pouvais l'imaginer et prouvé de nouveau mille choses... Sa scène, sa tournée, son public et tout l'amour qui s'y rattache, cette admiration, cette générosité, cette PRÉSENCE, cette sincérité, tout lui appartenait, TOUT était là, dans la salle, dans cette atmosphère si envoûtante, ces mains qui se joignent, ses sourires qui se dessinent, ces larmes qui roulent sur nos joues, cet élixir d'émotions intenses, ces flammes qui s'allument dans nos cœurs et nos briquets...
TOUT était réuni pour nous conquérir encore davantage, pour nous faire réaliser une fois de plus le pourquoi du comment on se retrouvait là, à suivre un tel bonhomme, un tel ARTISTE, empli d'humanité et d'humilité ... Pourquoi toutes ces formidables rencontres, pourquoi des yeux si écarquillés, si brillants, si éblouis par cette Lueur...

Mes larmes ne purent s'empêcher de couler ce fameux 09 mai 2006... Une date gravée, comme les prochaines à venir à l'Olympia, mais celle-ci fut le commencement d'une longue route, un long cheminement vers un exotisme parfait où règnent une harmonie des sens irréprochable, des synesthésies, un Idéal où se mêlent multiples sensations, ce cœur qui bat... pour quelque chose... pour QUELQU'UN... A L'INFINI...

Cet instant si court est gravé pour une vie que j'espère longue... Merci à Grégory Lemarchal, merci à tous les autres Fans de faire vivre cet Artiste ensemble, merci à tous ceux qui participent à la réussite si amplement méritée de MONSIEUR GRÉGORY LEMARCHAL.

MERCI ...

 

Maud, le 10 mai 2006